AfriquePolitique

Centrafrique : quatre soldats français arrêtés à Bangui

Tentative de coup d’Etat contre le président Touadéra ? Quatre militaires français ont été arrêtés à Bangui, lundi 21 février.

Les quatre soldats français ont été arrêtés à l’aéroport de Bangui-Mpoko dans l’après-midi du lundi 21 février. Selon un communiqué de l’ambassade de France à Bangui, les soldats ont été interpellés alors qu’ils escortaient un général de la MINUSCA.

« L’équipe de protection rapprochée du général (Stéphane) Marchenoir, chef d’état-major de la Force de la Minusca (Mission des Nations unies en Centrafrique), composée de quatre militaires français, a été arrêtée cet après-midi à l’aéroport de Bangui », indique le communiqué.

Alors que les réseaux sociaux affirment que les soldats arrêtés se préparaient à perpétrer un coup d’Etat ou à attenter à la vie du président Touadéra, dont l’avion était sur le point d’atterrir, l’ambassade de France évoque une « instrumentalisation immédiate [des faits] sur certains réseaux malveillants et la désinformation grossière à laquelle elle donne lieu. » Un démenti repris par la MINUSCA.

« La MINUSCA regrette cet incident et condamne vivement son instrumentalisation sur les réseaux sociaux, dans une tentative de manipulation de l’opinion publique. Elle rejette catégoriquement les accusations d’atteinte à la sureté de l’Etat »

Communiqué de presse de la MINUSCA, publié mardi 22 février
Lire ou relire: Centrafrique : un « mercenaire » Français arrêté lundi à Bangui

Teria News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page