AfriquePolitique

Mali : Ibrahim Boubacar Keita s’est éteint ce dimanche

L’ancien président malien Ibrahim Boubacar Keita (IBK) est mort ce dimanche à Bamako. Élu en 2013 puis réélu en 2018, il a été déposé par le coup d’État d’août 2020 mené par le colonel Assimi Goïta.

Renversé par un putsch mené en août 2020 par le Comité National pour le Salut du peuple (CNSP) du colonel Assimi Goïta, Ibrahim Boubacar Keita (IBK) est décédé ce dimanche 16 janvier dans sa résidence de Bamako. À 76 ans, IBK jouïssait d’une santé fragile, en témoignent ses séjours sanitaires à Abou Dhabi. 

L’ancien chef d’État aura présidé à la destinée du Mali pendant 7 années. Élu en 2013 puis réélu en 2018, les mandats d’IBK resteront dans l’histoire du pays comme ceux de la déliquescence du contexte sécuritaire et d’une crise de confiance inédite entre la classe dirigeante et le peuple, illustrée par le succès du « Mouvement du 5 juin – Rassemblement des Forces Patriotiques » (M5-RFP).

Ibrahim Boubacar Keita a été Premier ministre sous Alpha Oumar Konaré (1994-2000) et président de l’Assemblée nationale malienne de 2002 à 2007 sous Amadou Toumani Touré (2002-2012).

La fronde civile contre son régime aura préparé le terrain au coup d’État militaire du colonel Assimi Goïta.

Lire ou relire: « Ibrahim Boubacar Keita et Boubou Cissé arrêtés par des militaires »

Teria News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page